ErgonomieInformations

Ordi m’a tuer

Écrit par le 27 janvier 2014
0Commentaires

Et non, ce billet ne portera pas directement sur l’ordinateur nuisant à la santé — quoique —, mais sur la position assise qui s’avère être létale. Retour sur une info qui vient et revient.

Ces jours-ci dans différents médias (Le Monde, Couleur3.ch, …), on entend que rester assis toute la journée pendant des années peut avoir des conséquences désastreuses voire irréversibles sur notre santé (risques de diabète, d’obésité, chute du taux de bon cholestérol, cancer colo-rectal, …). La sédentarité tue plus que le tabac.

Ce qui est notamment intéressant ici, c’est que cette information n’est pas neuve puisque je la retrouve déjà en 2010 (et avant 2010 ? peut-être …). Et régulièrement, elle revient comme un rappel à l’ordre.  Notre mode de vie dépend de plus en plus d’un bureau et de la chaise qui va avec (et faire ses courses en ligne n’arrange pas les choses…). C’est donc en tant que marronnier que cette info revient régulièrement presque une fois par an, comme le passage de l’heure d’été à l’heure d’hiver, la rentrée scolaire, le beaujolais nouveau, etc.

Ainsi dès 2010, une étude de l’American Cancer Society, réalisée entre 1992 et 2006, montre les hommes qui ont passé plus de six heures assis par jour ont un taux de mortalité 20 % plus élevé que celui d’hommes qui sont restés assis moins de trois heures. Ce pourcentage passe à 40 % pour les femmes.
Dans les différents articles, on apprend aussi que faire du sport, ou du moins de l’exercice, ne change rien du point de vue santé du moment qu’on est resté près de 8 heures assis en continu.

Alors que faire ? D’abord privilégier la position debout, que ce soit pour travailler, lire, téléphoner … D’ailleurs, tout bien considéré, la station debout en milieu professionnel tiendrait presque de la dominance hiérarchie (“Du haut de ma position, je te toise, jeune padawan …”).

Ensuite profiter de la moindre occasion pour se lever : dire bonjour à quelqu’un, consulter un livre dans la bibliothèque, aller se faire un café, refaire ses lacets. Enfin, il y a les conseils du Washington Post.

En fait l’information n’est vraiment, mais vraiment pas neuve si on considère l’École péripatéticienne, ou plus “récemment” Schopenhauer qui dans son livre “Métaphysique et esthétique” cite Riemer :  “(…) les pensées personnelles ne viennent guère qu’en marchant ou en se tenant debout, très rarement quand on est assis”.

Donc tant que nous n’aurons pas tous adopté un style de vie moins cloué à nos chaises, cette information risque de revenir encore, et encore, et encore, et encore, …

 

Toutes les sources (et plus encore) sont ici

Les commentaires

Commenter

Suivez-nous

Agence communication, création sites internet & webmarketing
  • emandarine
  • Agence de Communication & Webmarketing

Catégories

Cliquez sur la flèche pour dérouler la liste des catégories
Flèche