Insolite

Spiritualitas interneti, la spiritualité d’internet

Écrit par le 2 février 2014
0Commentaires

En ce jour du seigneur, j’en viens à me poser quelques questions. Internet, ange ou démon ? L’internet est-il mortel ? Y-a-t-il une vie après internet ?

Ange ou démon ?

Serrant fébrilement entre pouce et index votre médaille d’Isidore de Séville Saint Patron de l’internet et des internautes entre autres, et au moment où vous vous asseyez face à votre écran, vous êtes peut-être en train de vous demander ce que vous réserve votre navigation web à venir. “Quel spam va m’agresser ? Quel virus va s’insinuer ? Quel problème de connexion vais-je encore avoir ? …”

Donc, l’internet, bénédiction ou malédiction ? Cela dépendrait apparemment de si vous êtes religieux ou philosophe.  Si, l’internet est “un don de Dieu” selon le Pape, le philosophe Alain Finkielkraut parle de “la malédiction d’internet”. Bien qu’il rende service, l’internet est pour lui “un monde sans foi ni loi”.

Finkielkraut : “Internet est une malédiction”

Si on jette un coup d’œil du côté de twitter, on s’aperçoit que le Pape, depuis Benoit XVI, a 9 comptes (un par langue dont le latin), Finkielkraut 2 comptes (mais dont l’officiel n’a que 3 tweets … datant de 2010), et Dieu a au moins un compte twitter

Même la Bible a son compte twitter, où elle y est au complet depuis novembre 2013.

Et le Dalaï Lama ? A cette date, le Dalaï Lama a déjà envoyé 988 tweets et a presque 8,4 millions de followers (environ 250 tweets pour le Pape, et presque 11,6 millions de followers si on additionne les 9 comptes).

Et Dieu dans tout ça ? A-t-il déserté le ciel et ses nuages pour se réfugier dans le Cloud ? Ou alors s’est-il réincarné dans Google, devenant un dieu spinozien ? D’ailleurs, l’internet est-il catholique, protestant, juif, musulman, bouddhiste, hindouiste, athée, …? Peut-on twitter de l’au-delà ?
En bon agnostique pratiquant, je n’ai pas les réponses.

La mort de l’internet, et la vie après

Peut-on twitter de l’au-dela ? En fait, si. Twitter et beaucoup d’autres choses. On parle de fin de vie numérique. Tout se mêle, le cimetière peut-être alors virtuel (un espace mémorial sur internet), numérique (des flashcodes sur les tombes réelles renvoient vers un site en hommage au défunt), …

Mais l’internet, peut-il être mortel ? En tout cas on nous annonce régulièrement son possible prochain décès, étouffé par la volonté de le contrôler par exemple.  Souvent annoncé, mais on ne voit rien venir …
Quoique, l’internet évolue en permanence et peut-être prépare-t-il déjà sa prochaine mue (ce qui voudrait dire que l’internet serait bouddhiste …?).

Et y-a-t-il une vie après l’internet ? Faire sans internet, le sevrage est possible, mais difficile. Mais sans smartphone, sans courriel, ni administration ou shopping en ligne, etc … le retour de 15 ans dans le passé serait sacrément dur et compliqué … ou alors carrément plus simple.

Et si l’internet était en danger de mort ?

D’ici là la technologie nous permettrait d’intervenir avec succès. Voyez par vous même …

Mission 404 : internet doit rester vivant

Ite sessionem est

Les sources (et plus encore) sont ici.

Les commentaires

Commenter

Suivez-nous

Agence communication, création sites internet & webmarketing
  • emandarine
  • Agence de Communication & Webmarketing

Catégories

Cliquez sur la flèche pour dérouler la liste des catégories
Flèche