logo

Web2

Accueil Web2

Web2

L’histoire des médias sociaux en 11 secondes

De l’ascension de Google en passant par le déclin de Napster, ce générique de série fait un rapide tour de ce qui a pu arriver dans le petit monde des médias sociaux.

Silicon Valley, (très bonne) série ayant commencé début avril 2014 sur HBO, relate les aventures de programmeurs d’un « incubateur » de start-up. L’un d’eux en particulier met au point une application musicale, Pied Piper (Le Joueur de flûte), dont le réel point fort (ignoré par son concepteur) est l’algorithme de compression (non ignoré par de grosses sociétés, ce qui attire leur convoitise). À partir de là, on suit le parcours plein d’embûches de cette petite entreprise naissante (financement, droit sur le nom de la marque, etc) ainsi que les travers liés à l’économie numériques (comme être payé à ne rien foutre en attendant la fin du contrat et de pouvoir empocher ses stock-options).

Silicon Valley serie

Il va de soi que certaines pointes d’humour sont destinées à un public relativement averti (qui ne sait pas qui est Steve Wozniak, par exemple, passera à côté de quelques rires).

Revenons au très court générique de Silicon Valley :
les bureaux de SGI (Silicon Graphics Inc.) repris par Google ; Netscape qui finit par laisser sa place à Chrome (encore Google) ; Napster qui prend son envol finit par s’écraser ; MySpace qui se cherche ; la croissance de Blogger et YouTube qui finit par intéresser (r-encore) Google ; AoL qui s’effondre et laisse une place à FaceBook ; …
Tout cela se passe sous le regard des, jusqu’à présent, indétrônables Yahoo!, Oracle et HP.

Ce générique n’est pas exhaustif, loin de là, et ce n’est pas le but. Cependant, il met succinctement en évidence les dessous et les absurdité d’une économie high-tech entre sociétés qui gagne des milliards de dollars et start-up qui essaient de faire leur trou (et finissent par se faire racheter), et où il faut toujours être au top au risque de se ramasser et de disparaître (« web 2.0, ton univers impitoyable »).

À noter que l’on s’amuse beaucoup sur les toits de tous ces immeubles : fiesta, ping-pong, monocycle, saut à l’élastique, …
Et pour Hooli, ne cherchez pas, il s’agit de la grosse entreprise fictive de la série.

Présentation animée

Il est vrai qu’il est parfois difficile de suivre une présentation animée avec Powerpoint. Et pourtant l’outil est toujours plus vivant qu’un paperboard. Cela dit, c’est vrai qu’on se lasse très vite des choses.

Ceux qui aimeraient amener un peu plus de mouvement et de créativité dans leurs présentations seront contents d’essayer Prezi. Un outil flash assez simple finalement qui fait des jolies effets à condition de ne pas en abuser : mal de mer assuré si vous avez décidez d’aller vite et si vous partez dans tous les sens !

Voici un petit exemple que j’ai fait pour pro-event (un concept de services créatifs aux entreprise en matière de communication et de street-marketing). L’éditeur de Prezi propose une version gratuite qui vous permet tout de même de garder vos présentations en ligne, de les incorporer sur votre site ou de les importer, seul inconvénient le logo de Prezi visible.

Google Wave

googlewaveGoogle Wave – sortie prévue plus tard cette année – sera une sorte de méga-plateforme de communication et collaboration en temps réel. Les gens à Google se sont posés la question – « à quoi ressemblerait le courrier électronique si on l’inventait aujourd’hui? » Google Wave est leur réponse à cette question et se base sur l’idée d’une conversation en ligne. Elle rassemble des aspects de courrier électronique, de messagerie instantanée, de wikis, de chats, de réseaux sociaux et de gestion de projets – et sera Open Source (!). (suite…)

Jotform

jotformToujours utile…  surtout lorsqu’on a besoin !

Jotform, voici un outil web2 qui vous permet de construire rapidement et efficacement :

  • des formulaires vierges,
  • des formulaires de contact,
  • des enquête de satisfaction,
  • des candidatures,
  • des proposition de sites Web,
  • des inscriptions à des fêtes, à des mariages,
  • des reservations,
  • des emploi du temps,
  • des traceur de bug…

(suite…)

Moonk

moonk.jpgMoonk est une application de type web2 qui vous permet de monter des slides-shows, des vidéos et  des jukebox.  Outils toujours pratiques quand on a un besoin occasionnel.

SInon Moonk est assez décevant pour l’instant, il est peu paramétrable : ne serait-ce que pour le jukebox, il est impossible de faire en sorte que la musique ne démarre pas dès l’affichage de votre page. Un point pourtant important, qui me fait fuir, dès que j’arrive sur une page où l’on m’impose de la musique. Auntant laisser le choix à vos visiteurs !

sources :le blog de Florence Meichel

Urge me

urgeme.jpgUrge me est un utilitaire en ligne qui doit bien avoir son intérêt puisqu’il existe. Il vous envoie un mail à une date spécifique pour vous signaler que vous avez un rendez-vous important ou quelque chose d’autre à faire.

Rien de nouveau, c’est vrai ! mais c’est sympa. Très simple, on rentre son adresse, l’action à programmer, la date et le tour est joué par retour de courrier. Plus tard, juste avant la date programmée, vous devriez recevoir un mail. Après cela, c’est à vous de jouer.

Animateur web polyglotte

Voici un widget sympathique : il permet d’animer une page d’un site ou d’un blog, il peut également s’utiliser pour compléter une animation pédagogique ou une petite action publicitaire.

Les plus créatifs trouveront d’autres alternatives à ce widget gratuit et complètement paramétrable, qui lit du texte ou s’adapte à votre voix enregistrée via votre micro. Le widget de Voki est capable de lire dans de nombreuses langues et il propose également de nombreuses voix, quelques accents (notamment canadien. C’est sympa !).

Le seul défaut est que le widget est limité en caractères et en temps d’enregistrement. D’un autre côté, on ne vas pas lui demander de raconter sa vie !

Retrievr

retrievr.jpg
Voici un moteur de recherche spécialisé dans la recherche d’image : Retrievr est un concept amusant qui vous permet de trouver des images sur le site de partage Flickr en dessinant la forme et en indiquant les tons souhaités. Même si pour certains cela reste un gadget, l’outil est tout de même très intéressant puisqu’il permet de faire des recherches à partir du non verbal.

On peut facilement imaginer que ce genre d’outil, plus performant encore, fera un jour des recherches sur toutes les sites du net et pourra se coupler avec de la recherche classique à partir de mots clés. Les plus intéressés par ce genre de moteur de recherche seront certainement les web designers et les agences de communication. Photographes amateurs et autres créatifs devront peut-être penser à protéger plus sérieusement leurs images.

Outils web2

Quatre outils Web2 performants et parfois utiles (trouvés sur Services web 2.0)

fotoflexer1.jpgIl y en a beaucoup en ligne, mais celui-ci gère les calques, pour les habitués de photoshop ce ne sera pas du luxe. Vous me direz peut être : «  Mais qu’iraient faire les habitués de photoshop sur ce site, s’ils ont ce qui se fait de mieux chez eux ? » c’est vrai … bon disons qu’ils ne sont pas toujours chez eux et qu’ils n’ont pas tous photoshop sur leur clé USB. Dans ce cas et pour les autres, sachez que ce logiciel en ligne gratuit permet, entre autres, les agrandissements, le recadrage des images et la distortion de l’image et en plus il soignent les yeux rouges (seulement virtuellement, si le syndrôme persiste voyez avec votre ophtalmo et éloignez-vous un peu de votre ordinateur !).

  • Une table de montage vidéo : Jaycut

jaycut1.jpgPratique lorsque l’on souhaite faire occasionnellement un petit montage vidéo et le partager tout de suite après. Toujours appréciable si vous n’avez rien sous la main.

splice_1.jpgCe séquenceur permet de créer des morceaux de musique à partir d’une table de mixage mais il permet surtout le travail collaboratif et l’échange de samples. Cet outil nécessite une machine plein de ressources et une connexion assortie. Une alternative gratuite à des logiciels bien plus puissants mais payants tels que Fruityloops ou Storm.

  • Un éditeur Wisiwig (What I see, What I get), CSS et HTML : Drawter

drawter.jpgVoici un éditeur bien pratique : dessinez votre page web et il écrit les codes de la feuille de style et de la page html correspondante. Il ne manque quasiment rien à ce logiciel gratuit en ligne si ce n’est l’ergonomique et la possibilité d’enregistrer son travail (pour l’instant il faudra s’en tenir au copier/coller). Un outil facilitateur qui n’est pourtant pas destiné aux webdesigners débutants.

Spellify

spellify.jpgUn correcteur d’orthographe en ligne qui marche relativement bien. Parfois cela peut servir !
Ce correcteur corrige aussi bien le Français que le Suomi (cela peut servir aussi … surtout si vous êtes Finlandais !), le Danois, le Hollandais, le Suedois, le Polonais, l’Allemand, l’Anglais, l’Espagnol, l’Italien et le Portugais.

Bien sûr ce genre de correcteur en ligne n’a que très peu d’intérêt si vous avez installé le plug in de correction de FireFox ou si vous travaillez sur Word ou OpenOffice, déjà équipés. Bien, c’est vrai, mais nous dirons qu’il nous arrive parfois de travailler sur d’autres ordinateurs et qu’il manque quelques fois, chez les autres, d’outils aussi simples que celui-ci.

DotSub

dotsub.jpgDotSub est un site qui va vous permettre de sous titrer des vidéos en ligne mais également d’en trouver, déjà sous-titrées parfois dans plusieurs langues. Un concept de partage des connaissances et de travail collaboratif intéressant mais délicat qui risque de perdre en crédibilité sans un bon travail de modération.

En attendant on peut dire que la communauté francophone n’est pas très présente sur DotSub ; contrairement aux hispanophones, cela va certainement changer. Pour participer un peu à ce travail de partage, je me suis décidé à traduire cette vidéo : Monkey

Un projet qui pourrait pourtant bientôt contenir un tas de vidéos et de traductions, de type divertissant, informatif ou pédagogique, visibles et compréhensibles dans toutes les langues. Bien sûr à condition que le projet (toujours en version Beta) ait la posibilité de durer dans le temps. Il y a peu Mojiti, qui proposait de sous-titrer des vidéos directement à partir de leur source sur YouTube, à rendu l’âme, mais il est vrai que cette application était bien plus lourde et bien moins ergonomique que celle proposée par DotSub.

Notons que voir une vidéo en version originale sous-titrée en version originale également est une très bonne méthode d’apprentissage des langues ! Comme quoi il est facile de trouver une application pédagogique aux nouveautés du net !

Sans tambour ni trompette…

…en effet, il serait plutôt question de leçons de guitare dans ce billet.

Alors que des logiciels de capture d’écran (de type Wink ou Camtasia) permettent à qui le veut le partage de ses compétences logicielles ; une simple webcam peut faire l’affaire dans le cas de l’apprentissage de la musique en ligne. Le rendu est bien entendu différent, cette méthode mériterait quelques gros plans, ne serait-ce que pour bien comprendre la position des doigts, dans le cas de la guitare par exemple.

Cela n’empêche pas quelques passionnés de donner un peu de leur temps pour une leçon ou deux. Ce sont ces vidéos que vous retrouverez sur Video-tabs.com , un blog anglophone, qui vous propose de vous aider dans la pratique de la guitare. La pédagogie est surtout basée sur l’observation et ce n’est pas toujours facile dans ces conditions. Disons que l’intérêt principal de ce blog ce sont les exercices, après avoir compris le système des accords et des tablatures, vous attaquez directement des morceaux connus.

jamstudio.jpgDans un autre domaine technique, mais toujours autour de la guitare, le site JamStudio qui vous permet de composer des morceaux en ligne. Le logiciel est très intéressant bien que payant dans sa version complète. Cependant, les boucles (loops) disponibles sur le site vous permettront déjà de créer des petits morceaux. Le logiciel est rapide et le rendu est disponible sans attendre. Impossible cependant d’enregistrer les compositions autrepart que sur le site.

Avec une bonne méthode et beaucoup d’entrainement, vous pourrez jouer comme lui : Django Reinhardt sur Youtube

Une secrétaire virtuelle

sandy.jpgVous êtes distrait ? vous n’avez pas d’agenda sur vous parce qu’il vous encombre ou que vous le perdez régulièrement ? vous ne savez pas programmer l’agenda et les alertes de votre téléphone portable ? vous vivez toujours à proximité d’un ordinateur ? … vous êtes comme moi !
Sandy pourrait être l’assistante idéale pour vous. Facile d’utilisation si vous parlez un peu anglais. Elle vous laisse des messages dans votre boite aux lettres. Mais cette secrétaire virtuelle et web2  peut vous envoyer également vos favoris, des notes, la listes de vos contacts. Utile également pour les bonnes résolutions, vous pouvez demander à Sandy de vous envoyer le même message chaque jour et pour vous conseiller, par exemple, d’arrêter les barres chocolatés pendant les pauses.

Il n’y a que le café que Sandy ne fait pas !

via ; jane’s e-learning

Speedtest

speedtest.jpgJe profite des vacances pour enrichir ce blog de quelques gadgets qui s’avèrent parfois utiles ou curieux. Celui-ci est un peu les deux.

Speedtest est un outil de mesure de flux internet. C’est vrai que ce n’est pas le premier du genre mais celui-ci, tout en flash, ressemble à un tableau de bord d’une voiture de sport. Speedtest vous donnera la mesure de votre réception (download) et de votre émission (upload) en fonction de votre région. A vous de vous placer sur le serveur le plus proche de votre lieu de résidence : le triangle jaune. Pour la France, le plus proche n’étant pas tout le temps Paris.

CumulateDraw (et ses nouveautés)

cumulate.jpgCumulateDraw s’enrichit de nouvelles fonctions.

Cet outil open source est un peu le concurrent de poche de Visio (Microsoft).
Il reste encore un peu imprécis et encore un peu lourd dans son utilisation en ligne. C’est bien un outil de type web2 dont je vous parle. Personnellement je l’aime bien, je l’utilise et je le trouve utile pour des utilisations simples et même un peu plus sophistiquées (comme dessiner un plan de salle de bain).
Bien sûr tout est évidemment question d’utilisation et de fréquence ! mais, à condition d’avoir une connexion internet, on l’a toujours sous la main quand on en a besoin.

Cumulatedraw possède sa propre extension « .fmd » et vous permet donc d’enregistrer votre travail pour le reprendre plus tard. Vous pouvez également afficher votre travail sous plusieurs formats : « jpg », « png » et « svg ».

Pour connaitre les nouvelles applications de cet outil, c’est ICI et pour voir quelques réalisations sur le blog de Cumulatedraw.